Appelez-nous ! Écrivez-nous !
Retour aux articles

Open Compute Project : quels avantages pour le datacenter de l’entreprise ?

La promesse de l’OCP est la collaboration gratuite de nombreux professionnels et entreprises complémentaires pour faire émerger un standard permettant un transfert massif et gratuit de technologie.

Cette approche différente vient bouger les lignes en mettant à la disposition des exploitants, des solutions de traitement et de stockage plus efficaces et performantes. A l’initiative d’un ingénieur de Facebook en 2011, l’OCP permet aux exploitants, d’acquérir un matériel informatique plus performant. Il permet également aux adhérents du projet, de se mettre en relation autour des valeurs de partage et de travail groupé. Il n’est donc plus question, pour ces opérateurs des centres de données, d’évoluer en vase clos.

Open Source Project : ce qu’il faut retenir

Quel est le but poursuivi par les concepteurs de l’OCP ? Il s’agit d’un changement de paradigme. Grâce à ce projet, il est plus facile pour les exploitants des centres de données hyperscale et autres, d’acquérir en libre droit, une infrastructure informatique performante et moins énergivore. Le consortium donne accès aux plans détaillés et/ou techniques de fabrication d’environnements de traitements et de stockage ou d’exploitation de ceux-ci (alimentation / refroidissement).

Avec la standardisation des nouvelles technologies open hardware, des géants du secteur comme Microsoft, Rackspace ou Facebook peuvent se féliciter aujourd’hui du progrès de ce projet qui a déjà fait de nombreux adeptes.

Aujourd’hui, les opérateurs des datacenters hyperscale disposent des moyens pour bâtir un hardware serveur OCP économe. Le projet promeut l’échange et le partage des techniques de conception et de développement du matériel hardware serveur ou briques open source.

Les solutions OCP pour les entreprises : atouts et avantages

La vision open hardware du projet apporte une certaine indépendance aux entreprises leur permettant de se doter d’un matériel informatique indépendamment des grands acteurs du marché. Cette autonomie vis-à-vis des constructeurs et géants du domaine est une réelle avancée, une nouvelle opportunité.

Le second avantage concerne l’architecture décentralisée et modulaire des hardwares OCP. Cette architecture, associée à la virtualisation, donne plus de flexibilité tout en facilitant l’exploitation des infrastructures. À ce niveau, on peut noter une modification profonde de tout ce que constitue un frein à l’efficacité des serveurs.

Le troisième atout majeur de l’OCP est lié à la recherche de rendement énergétique. Basée sur une architecture d’alimentation électrique via des BUS 48V, les économies liées aux réductions des pertes de rendement de l’alimentation sécurisée sont prometteuses.

Open source project : un concept qui prend de l’ampleur

Le lancement du projet open hardware n’a pas connu l’affluence escomptée. Mais depuis, de nombreux acteurs ont rejoint cette communauté collaborative afin de profiter des multiples opportunités technologiques. Les géants tels que Dell, Intel, Apple, Google, VMwar et AMD ont rejoint l’initiative de Facebook.

Après cinq années d’existance, ce groupement d’entreprises a eu le mérite d’accueillir Google (2016). Le consortium gagne en influence et séduit davantage du fait des solutions novatrices libres de droit offertes aux membres du consortium.

Facebook affirme avoir fait des économies de près d’1.2 milliards sur 03 années grâce à l’open compute project. Le même résultat est observable chez d’autres figures de poids à l’instar de Riot Games, un géant des jeux vidéo. Ainsi, les fruits de cette collaboration mondiale des leaders de l’industrie du matériel et infrastructure informatiques sont déjà visibles sur le terrain. On peut ainsi croire à une petite révolution technologique qui est en train de rassembler une grande partie des acteurs du secteur de l’informatique autour d’un objectif commun : rendre plus performants, personnalisables et scalables, les équipements informatiques de datacenters.

Les réalisations OCP encore plus perceptibles sur le terrain

C’est l’un des objectifs du projet open compute : permettre une grande diffusion des solutions technologiques issues de la collaboration. Les spécifications sont ainsi modulables et libres d’accès aux différentes structures intéressées. À ce jour, plusieurs membres du consortium ont mis sur le marché, des solutions open compute intégrant plusieurs aspects du datacenter. Ainsi, l’initiative a mis sur la table des discussions, la problématique de stockage et de mise en réseau dans les datacenters. Plusieurs autres thématiques sont remises au goût du jour grâce à ce regroupement à caractère international.

De plus, les entreprises membres du consortium mettent des spécifications des équipements innovants en licence open hardware. C’est le cas des structures telles que Microsoft (projet olympus, cerberus, Dernali, etc.), Facebook (switch wedge, etc.) et bien d’autres qui ont proposé, et continuent de mettre sur le marché, des solutions open compute.

Les principales avancées ont concerné, à ce jour :

  • Des serveurs open hardware de différentes technologies (ARM, Intel, etc.)
  • Des systèmes de gestion électrique
  • Des racks de serveur répondant aux nouvelles normes ou standards
  • Les systèmes de stockage ultraperformants
  • Des switchs et tous types d’équipement réseau

 

Par ailleurs, les membres de l’OCP publient ou mettent régulièrement à la portée de tous, de nouvelles spécifications détaillées.

Vous aimerez aussi